En cette rentrée, je ne peux pas passer devant les nouveautés parfumistiques notamment le Joy de Dior sans vous en parler.

Joy c’est la grosse sortie parfum chez Dior cette année. Une égérie de folie (en tout cas moi je la trouve belle), de beaux visuels, un mini film TV (que je n’ai toujours pas compris mais qui a le mérite de ne pas laisser indifférent) et de la publicité à n’en plus finir pour un parfum qui nous est présenté comme « une ode à la vie et au plaisir. Une interprétation olfactive de la lumière ».

Bergamote, mandarine forment la tête de ce parfum. Les agrumes sont sublimés par les fleurs emblématiques de la parfumerie: rose essence et absolu, jasmin. Un accord fruité juteux vient renforcer l’ensemble. Enfin le sillage se compose de santal et de musc.

Sur le papier, ce lancement a de quoi faire rêver!

Personnellement, ce parfum m’interpelle sur plusieurs points:

  • D’abord son nom: JOY. A la base, Joy, c’est le parfum phare de la maison Patou. Un parfum formulé dans des années difficiles avec les plus belles matières premières de la parfumerie ce qui en fait le parfum le plus cher sur le marché. Dior a peut-être racheté la maison Patou, ça n’est pas une raison pour reprendre le même nom. Cela peut porter à confusion alors que ce n’est pas du tout le même type de note, de création.
  • Au premier coup de narine, le parfum sent vraiment bon, même s’il est très commercial et n’a donc aucune originalité. Par contre, gros point noir, on lui retrouve aisément des correspondances avec d’autres parfums du marché notamment Allure de Chanel par la trame Jasmin / santal; J’adore de Dior par le côté fruité pêche en tête associé au jasmin en cœur; enfin à Gabrielle de Chanel par le départ hespéridé frais fruité.

Je m’attendais à mieux et à plus de prise de risque de la part d’une telle maison, mais bon, business is business comme on dit…