Hello hello

Bon alors autant être honnête, depuis l’arrivée de bébé, j’ai beaucoup de mal à lire: pas le temps, trop fatiguée… bref les excuses ne manquent pas! Mais bon depuis le début de l’été (surtout depuis que bébé fait de vraies belles nuits… enfin quand ses dents ne la chatouille pas hein!) je me suis repris en main à ce niveau là et je peux vous parler de mes dernières lectures!

1ère lecture: Vous êtes fous d’avaler ça! de Christophe Brusset

Christophe Brusset c’est cet ingénieur agroalimentaire devenu dirigeant de grands groupes internationaux au sein desquels il a vu et participé aux différentes magouilles possibles et imaginables es industriels pour vendre toujours plus de produits alimentaires à des prix toujours plus chers pour le consommateur mais avec de la marchandise médiocre. Ce livre c’est un mini résumé de quelques machination mises en place à notre insu: « matières premières avariées, marchandises trafiquées, contrôles d’hygiènes contournés »…

L’auteur nous présente dans son livre comment, aisément, les industriels falsifient les documents afin que les origines des produits soient mensongères; comment quand une matières premières est de qualité catastrophique on vous la vend quand même, comment on vous fait prendre des vessies pour des lanternes en fait! Après avoir lu ce livre, vous ne regardez plus les produit dans votre placard de la même manière.

Je pense que notre génération a eu une prise de conscience sur le fait qu’il fallait manger mieux et faire du sport pour préserver sa santé. Avec toute l’actualité et ses scandales, notre génération et celles à venir privilégient beaucoup plus qu’avant les produits locaux, les produits de saison, le fait-maison et c’est un excellent début. Même si fasse aux lobby industriels nous ne sommes que peu de choses, privilégier tant que faire se peut les produit du terroir c’est déjà un grand pas en avant. Et je pense que nous devrions tous lire ce bouquin pour prendre conscience simlpement de l’étendu des dégâts.

Comment peut-on moralement nous vendre du miel qui est en réalité du glucose à l’arôme miellé? ou des épices qui n’en sont pas?

Comment peut-on autant prendre le consommateur pour une vache à lait au détriment de sa santé? Et finalement nous sommes en droit de nous demander jusqu’où les industriels de l’agroalimentaire sont-ils prêts à aller pour faire des profits sur notre dos? Comment peut-on avoir si peu de conscience…?

Autant de question qui resteront sans réponses je le sais bien, l’argent là-dedans étant le nerfs de la guerre, mais ce genre de livre oblige chacun d’entre nous à se poser des questions sur sa manière de consommer. N’oublions pas que notre consomation impacte directement notre santé physique et mentale, argument non négligeable.

L’auteur nous propose un « petit guide de survie en  magasin » pour apprendre à faire plus attention à la composition des produits que l’on achète, à faire attention aux origines, à privilégier les produits moyennes et hautes gammes plutôt que les premiers prix (tout en ayant conscience qu’à l’heure actuelle, le coût d’un caddie est surveillé de près par de nombreuses familles pour des raisons financières), contrôler les dates limites.

Ce guide n’est pas une fin en soi, juste une aide au quotidien pour garder un œil sur la qualité des produits que l’on consomme car je peux vous l’assurer: quand vous aurez lu ce bouquin, votre regard sur vos placards changera radicalement et vous y regarderai à deux fois avant de mettre certains produits dans votre caddie!

2ème lecture: La disparition de Stéphanie Mailer de Joël Dicker

Stéphanie Mailer est une journaliste qui enquête sur un quadruple meurtre qui a eu lieu en 1994 dans la ville d’Orphéa. Lors d’un festival, le maire de la ville, sa famille ainsi qu’une joggeuse passant dans la quartier ont tous été tués.  A l’époque, un duo de policier, en charge de l’enquête avait mis un suspect en prison.

Sauf que 20 ans plus tard, c’est Stéphanie Mailer qui se fait elle-même assassiner dans des conditions mystérieuses après avoir informé le capitaine Rosenberg qu’à l’époque il se sont trompés de coupable: pourquoi? comment? Quel est le lien avec les évènements de 1994? 

Jesse Rosenberg et Dereck Scott vont reprendre leur enquête à zéro aidés par Anna Kanner nouvelle chef-adjointe de la police d’Orphéa. Ensemble, il vont reprendre l’enquête du début, réinterroger les suspects, les habitants d’Orphéa, les personnes présentes à ce festival pour pouvoir enfin faire la lumière sur les meurtres de 1994 et celui de Stéphanie.

Digne d’un Joël Dicker, le roman est superbement écrit, on est rapidement pris par l’histoire qui est à la fois halletante, déstabilisante, rebondissante, surprenante… bref, les mots ne manquent pas! Chaque bout de vie des personnages, pourtant indépendants les uns des autres, se lie au fur et à mesure de l’histoire, ce qui est très bien ficelé.

Mais, parce qu’il y a toujours un mais! Je suis resté un peu sur ma fin. Je m’attendais à un dénouement plus excitant, plus surprenant, dommage. Néanmoins ça ne gâche rien à la qualité de l’histoire!

Bonne lecture à vous et bel été !