Et oui parce qu’on parle toujours de ce que l’on aime, j’ai choisi aujourd’hui de parler de ce que je n’aimais pas!! Et cela concerne les matières premières (MP) naturelles de parfumerie!

1- L’huile essentielle de Patchouli

Un incontournable de la parfumerie, je le reconnais. un MP présente à peu près partout. Et pourtant, trop gras pour moi! C’est une note très facettée qui, en fonction de la qualité, revêt des tonalités particulières: camphré, cave, moisi, chocolat, sous-bois, gras, humide.

Je trouve le patchouli trop gras, trop lourd, ça m’étouffe! Alors quand je croise quelqu’un qui porte l’Aromatic Elixir de Clinique, je ne vous explique pas le carnage!!!

2- L’Huile essentielle de Citronnelle

En le sentant j’ai l’impression d’être un anti-moustiques sur patte! une MP très grasse également.

3L’Huile essentielle de Noix de Muscade

C’est une épice qui me fait un drôle d’effet, je la trouve très pharmaceutique, sale, pointue et piquante.

4- L’Huile essentielle de Galbanum

Très vert, racine, montant, râpeux. Le galbanum est une MP qui marque trop un parfum à mon goût. Je la trouve brutale.

5- L’Huile essentielle de Thym

Le thym en cuisine, c’est bon! Mais alors en parfumerie, c’est une autre histoire. Encore une MP que je trouve trop marquante même si je reconnais qu’elle apporte une touche de caractère au parfum. Très aromatique, stridente, astringente avec un côté froid.

A bientôt

Laure