Hello tout le monde!

Aujourd’hui, je vais m’intéresser de plus près au parfum « Legend » de Montblanc car la version « spirit » vient de sortir et il me tarde de la comparer à l’original!

 

* Le Legend de Montblanc est sorti en 2011

Aux premiers coups de nez, je lui trouve des points communes avec le Fierce d’Abercrombie et Fitch dans un version plus fougère.

Petit aparté: Qu’appelle-t-on fougère? Rien à voir avec la plante du même nom! En parfumerie, la famille olfactive des fougères correspond à un accord bien défini composé d’essence de lavande, de géranium, de patchouli, de mousse de chêne et de coumarine (molécule synthétique issue de la fève tonka).

Donc, revenons à nos moutons!

Le Legend est un accord classique de fougère renforcé au départ par des notes vertes, ananas, mélangées aux agrumes qui apportent de la fraîcheur. Le fond, quant à lui, est boisé, très mousse.

J’adore ce parfum!

* La version Intense du Legend sortie en 2013 est légèrement différente.

En départ, je trouve que le côté vert ananas de l’original est travaillé en plus juteux, on a également les tonalités poivre qui ressortent et s’associent des notes aromatiques qui me font penser au cèdre feuille.

En cœur, je trouve qu’il a une note caramel qui prédomine.

Le fond est moderne: très ambré sec, très puissant.

*2016 c’est la version Spirit qui est à l’honneur.

Il faut dire que depuis plusieurs mois, les marques surfent toutes sur cette tendance des versions plus « intenses », des « elixirs », des « absolus », etc…

Dès le départ, on sent que le parfum est différent des deux autres.
L’ananas est grandement remplacé par des notes pommes verte qui me font penser à l’univers des shampoings.
Cette pomme verte renforcée par les damascones est accompagnée de pamplemousse, bien amer.
Le cœur est beaucoup plus aéré aussi, plus aqueux voire même marin, avec un effet calone (molécule qui rappelle l’odeur de la mer, des embruns). Les épices sont présentes également, surtout la cardamome et le gingembre. La lavande est fidèle au parfum original.

Et pour finir le fond est renforcé par des muscs qui arrondissent l’ensemble, du coup les notes de fond sortent moins ambrées et moins mousse que dans les deux premiers Legend.

Un parfum qui, au fil des versions, s’est adapté à la tendance.
La version « spirit » est plus éloignée de l’original et perd, à mon sens, un peu de son identité.

On peut se demander jusqu’à quel niveau de différences olfactives un parfum peut encore être affilié à son original?

Et vous, que pensez-vous de ce parfum? Que pensez-vous de toutes les déclinaisons qui se trouvent sur le marché?

Quels sont vos parfums masculins préférés?

Laure