Mon bébé va bientôt avoir deux mois. Deux mois de pur bonheur à la voir grandir, évoluer mais également deux mois d’inquiétudes, de questionnements, de stresse. Parce que je n’ai jamais été au contact de bébés auparavant, devenir parent est une aventure faite de découvertes journalières.

Bébé vit de pleins d’aventures pour son jeune âge et surtout de nombreux maux qui font partie intégrante de son évolution mais dont j’aurais aimé qu’on me parle soit pendant les cours d’accouchement ou à la maternité. Le but étant de me préparer, de préparer les futurs parents, aux étapes que va vivre le nourrisson. Bien sûr entre la théorie et « l’humain », il y a un monde mais connaître les différents soucis auxquels peuvent faire face les bébés permet de mieux appréhender les choses quand pitchoun est dans la tourmente.

Voici une petite liste non exhaustive de ces petites « surprises », ces « désagréments » dont j’aurais aimé avoir écho:

  • Les coliques: ce terrible fléau qui touche bébé dès les premières semaines. Les coliques sont de spasmes intestinaux qui dérangent bébé en général après les tétées et qui font qu’il se tord dans tous les sens et est quasi inconsolable. Les pleurs de bébé sont si puissants, il a tellement l’air de souffrir, que mon cœur de maman finissait par appréhender les tétées. Heureusement, nous avons réussi à en venir à bout par différents moyens:
    • Tout d’abord en changeant de lait et donc en passant sur un anti-colique (AC) qui contient moins de lactose, à discuter avec votre pédiatre bien sûr.
    • En massant le ventre de bébé dans le sens des aiguilles d’une montre afin de suivre son système digestif. A la fois pour le soulager mais aussi pour l’aider à sortir les gaz qui le gêne.
    • Ajouter des probiotiques au premier biberon de la journée de bébé.
    • En lui faisant boire de la calmosine: remède homéopathique à base de fenouil destiné à aider la digestion. C’est un produit plutôt efficace dans mon cas.
    • Le portage fait également parti des remèdes contre les coliques mais ne l’ayant pas testé je ne peux vous en parler.

 

  • L’acné du nourrisson: Tout le monde connaît l’acné chez les ados mais chez les nourrissons c’est plus étonnant. Personnellement j’ai été surprise de voir ce phénomène prendre de l’ampleur si rapidement sur la tête de mon bébé. J’ai été littéralement choquée de voir qu’à deux semaines de vie, ma petite avait autant de boutons que certains ados. D’après les médecins, cela est dû au fait que la peau des bébés est « immature » mais cela ne présage en rien un l’arrivée d’un acné à l’adolescence. Le seul remède est très simple et tellement efficace: il faut simplement nettoyer la peau de bébé au savon de Marseille sans utiliser de lotion, ni d’eau nettoyante, ni de crème. Simplement de l’eau et du savon et en deux jours, plus de boutons, bébé retrouve une peau lisse et douce.

 

  • Les pleurs du soir ou quand votre petit ange se transforme en véritable petit démon inconsolable sans que vous compreniez pourquoi! Souvent, cela arrive à la tombée de la nuit vers 18h et peut durer plus ou moins longtemps, cela dépend de bébé. Il paraît que les bébés déchargent leurs émotions de la journée… je ne sais pas, en tout cas, il n’y a pas grand chose à faire pour les consoler si ce n’est leur montrer notre présence, essayer de les apaiser, les rassurer, les prendre dans nos bras voire les porter en écharpe. C’est un moment très déstabilisant pour nous parents parce qu’on se sent démuni mais cela passe avec le temps heureusement!

 

  • Les réflexes de Moro ou réflexe de défense. Ce moment où bébé, pourtant si paisible, se réveille brutalement en tendant les bras et écartant les mains comme s’il y avait danger ou qu’il avait peur. Autant vous dire que la première fois ça surprend, puis on s’y fait! L’important dans ces moments c’est de rassurer bébé par notre présence et notre bienveillance à son égard. Le réflexe de Moro fait parti des réflexes archaïques. Il est nécessaire dans le développement des nourrissons puisqu’il est le signe d’un bon développement neurologique de bébé.

 

  • Les pics de croissance: un jour bébé va bien, le lendemain il est ronchon, il réclame à manger toute la journée, il passe son temps à chouiner. Rien ne le calme, même pas vos bras de maman attentionnée… Il se peut que vous soyez en train de faire face à ces fameux « pics de croissance ». Des journées compliquées à gérer pour nous les parents parce qu’on a l’impression de ne plus se comprendre avec bébé. Ne vous inquiétez pas, ces poussées de croissance ne dure que 24/48h. Par contre, mauvaise nouvelle, elles se répètent assez souvent, surtout dans les premiers mois de vie de bébé. En théorie, on parle de pics de croissance à 1 semaine/10 jours, à 3 semaines, 6 semaines, 3 mois, 6 mois (la fameuse règle des 3/6)… dans la réalité, bébé fait ce qu’il veut, la preuve: chez nous bébé nous en a fait un à 9 semaines… autant vous dire que celui-ci m’a pris par surprise.  Ces poussées de croissance sont tout à fait normales et dues au développement de bébé qui acquiert de nouvelles capacités telles que tenir sa tête tout seul, vous fixer ou fixer un objet, apprendre à maintenir un objet dans ses mains… Il faut savoir que durant ces journées, bébé a besoin d’encore plus d’attention et de présence que d’habitude.

 

Ayant expérimenté toutes ces choses, je pense que l’on relativise plus facilement par rapport à l’évolution de bébé et on arrive à prendre plus de recul avec le temps même si le bonheur et le bien-être de bébé restent notre priorité.

Avez-vous aussi expérimenté ces choses? Quelles ont été vos solutions?